La bâtonnière

La bâtonnière


Me Caroline Montpetit
BÂTONNIÈRE DU BARREAU DE L'OUTAOUAIS
2020-2021

 

La bâtonnière est la première dirigeante du Barreau de l’Outaouais. Comme les autres membres du Conseil, elle est élue par l’ensemble des membres du Barreau de l’Outaouais pour un terme d’une année. Elle dirige et oriente les affaires du Barreau de l’Outaouais et préside les délibérations du Conseil du Barreau de l’Outaouais. À titre de bâtonnière, elle est la représentante officielle des membres du Barreau de l’Outaouais. Avec la première conseillère, elle siège au Conseil des sections du Barreau du Québec, une instance consultative privilégiée du Barreau du Québec, qui favorise une saine communication entre les barreaux de section et le Conseil d’administration du Barreau du Québec.

La bâtonnière préside les comités de liaison de la Cour supérieure du Québec et de la Cour du Québec, dont le mandat consiste à étudier toute question, problématique ou difficulté liée à l’administration de la justice devant ces instances et à examiner les avenues de solution acceptables.

Biographie

Diplômée de la faculté de droit de l'Université du Québec à Montréal, Me Caroline Montpetit a été admise au Barreau du Québec en 2006. Après quelques années passées auprès de son fils et ses jumelles, elle a débuté son parcours en pratique privée au sein du cabinet Droit-famille Outaouais, pour ensuite se joindre à l'équipe du Centre de justice de proximité de l'Outaouais. En 2016, toujours dans l'optique de promouvoir l'accessibilit de la justice elle a démarré son propre cabinet qui offre principalement des services de médiation civile, de rédaction juridique et d'accompagnement pour les citoyens désirant se représenter seul. Au cours des dernières années, Me Caroline Montpetit s'est impliquée corps et âme au sein de la communauté juridique, d'abord à titre de vice-présidente de l'AJBO (2015) et ensuite secrétaire-trésorière pour le Conseil du Barreau de l'Outaouais (2 mandats). Elle a d'ailleurs occupé ce poste jusqu'à ce qu'elle devienne coordonnatrice du Barreau de l'Outaouais, emploi qu'elle a quitté après avoir obtenu une tâche d'enseignement au Cégep de l'Outaouais (Techniques juridiques).